Le châtaignier présente une grande variabilité génétique. Depuis le début de la castanéiculture, les hommes ont sélectionné les variétés les plus intéressantes pour la production de fruits. Celles-ci constituent un patrimoine génétique et culturel qui tend à disparaître en même temps que ses gardiens. Ces faits nous mènent à une érosion génétique d’autant plus importante que les monocultures se développent en masse. Face à ce constat, il est nécessaire de prospecter, d’enquêter, de sauvegarder et de diffuser les variétés qui peuvent encore l’être.

La première phase de la conservation des variétés est d’en faire l’inventaire. Les propriétaires de châtaigneraies sont les principaux acteurs de cet inventaire : souvent gardiens des connaissances de leurs parents ou grands-parents, ils peuvent faire passer de précieuses informations nécessaires à la description et la connaissance des variétés.

La prospection est la recherche des propriétaires de variétés locales de châtaignier, pour déterminer :

  • La dénomination usuelle de la variété,
  • l’emplacement exact de l’arbre souche,
  • l’utilisation passée de ce châtaignier.

Vous aussi, participez au recensement des variétés anciennes en signalant une variété !

Une fois repéré, le châtaignier type fait l’objet d’une enquête préliminaire :

  • Localisation précise (exposition, altitude, coordonnées GPS),
  • Description des caractéristiques morphologiques de l’arbre, des fleurs, des feuilles et des fruits,
  • Approche ethnobotanique (utilisations...).

 

 

 
Aveyron Conservatoire Régional du Châtaignier
La Croix Blanche - 12390 RIGNAC - Tél. : 05-65-64-47-29
Mail : acrc12@chataignier-conservatoire.com
Site web : www.chataignier-conservatoire.com