« Cet arbre est très utile à l’habitant de l’Aveyron : son fruit le nourrit une partie de l’année ; son bois sert à faire les échalas des vignes, les cercles de futailles et les courbes de bateaux ; ses bogues lui donnent du fumier pour les terres ; ses feuilles après l’avoir couvert de leur ombre lui servent ensuite à faire son lit ; enfin, ce bel arbre est en même temps la parure et la ressource de la contrée » .

Tout peut être utilisé dans le châtaignier : les feuilles pour la litière, les jeunes pousses pour la vannerie, les pousses plus âgées pour la fabrication de piquets, de parquet ou de bardeaux, et les troncs pour la charpente, la menuiserie ou l’ébénisterie.
Les bogues peuvent être compostées, elles sont très riches en potasse.
La châtaigne peut être consommée de façons très variées : cuite à l’eau, au lait ou grillée. On peut aussi la transformer en confiture (crème de marrons), en purée, en marrons glacés, etc. De nouveaux conditionnements se développent comme les marrons sous vide. Dans certaines régions, la farine de châtaigne refait son apparition.
Enfin, la châtaigne entre également dans la composition de sirops, liqueurs et bières (Corse, Ardèche ou Cantal).

 
   
 
Aveyron Conservatoire Régional du Châtaignier
La Croix Blanche - 12390 RIGNAC - Tél. : 05-65-64-47-29
Mail : acrc12@chataignier-conservatoire.com
Site web : www.chataignier-conservatoire.com